Comment économiser de l’eau dans votre jardin ?

économiser de l’eau dans votre jardin

S’il est bien vu de jardiner chez soi, le besoin en eau de certaines plantes peut parfois être rédhibitoire. En moyenne, il faut entre 12 et 15 litres d’eau par mètre carré dans un potager. Cette quantité peut toutefois dépendre des légumes et des saisons. Quoi qu’on dise, économiser de l’eau est un défi dans un jardin. Si vous ne savez pas comment y arriver, voici des astuces qui peuvent vous aider dans votre démarche.

Économiser de l’eau dans un jardin avec l’arrosage goutte à goutte

Dans la pratique, l’arrosage d’un jardin avec un arrosoir ou un tuyau consommerait beaucoup d’eau. Un arrosage excessif pourrait par exemple entraîner des problèmes de flétrissement ou d’érosion selon les cas.

A voir aussi : Comment bien choisir votre store pergola ?

Pour économiser de l’eau, vous pouvez opter pour l’arrosage goutte à goutte. C’est une technique qui vous permet de contrôler la quantité d’eau administrée aux plantes du potager.

Opter pour des plantes peu gourmandes en eau

Dans une démarche d’économie, il serait intéressant de choisir des légumes peu gourmands en eau. Vous n’aurez donc pas besoin d’arroser votre potager plus qu’il n’en faut. Parmi les plantes concernées, vous avez la tomate, la carotte ainsi que la pomme de terre.

A lire en complément : Entretien Dracaena reflexa : astuces pour une plante en pleine santé

Si vous optez pour des légumes de mi-saison comme les épinards par exemple, ils pourront profiter de la pluie du printemps, ce qui vous évitera d’arroser plus souvent.

Faire le paillage

Économiser de l’eau dans un jardin n’a rien de difficile surtout si vous savez comment vous y prendre. Une astuce consiste par exemple à faire du paillage autour des cultures. Le but est d’éviter l’évaporation de l’eau surtout en temps de forte chaleur.

Lorsque vous arrosez vos cultures, le soleil fait évaporer une partie de l’eau utilisée. Or, en faisant un paillage, le jardinier réduit jusqu’à 40 % la quantité d’eau dont il a réellement besoin. Sur le moyen et le long terme, vous économiserez d’importantes sommes sur les factures d’eau.

Utiliser l’eau de pluie pour arroser vos légumes

économiser de l’eau dans votre jardin

Il n’est pas nécessaire d’arroser vos plantes avec de l’eau potable. Vous pouvez vous tourner vers l’eau de pluie pendant la saison pluvieuse. Il est recommandé d’en stocker pour pouvoir l’utiliser pendant la sécheresse. Dès lors, vous n’aurez pas à saigner votre tirelire pour les factures d’eau.

Opter pour les rétenteurs d’eau

Les rétenteurs d’eau sont des accessoires qui vous permettront d’économiser de l’eau. En effet, vous n’aurez pas besoin de procéder à un arrosage classique. Le rétenteur se présente sous la forme d’une éponge que vous pourrez fixer au pied de chaque plant.

Si vous avez des plantes en pot, ces outils peuvent se montrer très utiles. Ils restituent progressivement l’eau jusqu’à ce que le stock s’épuise.

Faire un arrosage tôt le matin ou en soirée

La quantité d’eau que vous utiliserez en jardinant dépend des moments auxquels vous arroserez vos plantes. Un arrosage matinal est recommandé surtout quand vous ne paillez pas le sol du potager.

Lorsque la terre est nue, arroser quand il fait chaud accélère l’évaporation de l’eau. Si vous n’arrosez pas en matinée, vous pouvez attendre le soir, un peu avant le coucher du soleil. Ce sont des moments durant lesquels l’eau s’infiltrera parfaitement dans le sol.

Faire le décompactage de la terre de votre potager

Si la terre de votre jardin est trop compacte, l’eau aura du mal à s’infiltrer. Les racines ne pourront donc pas les capter de façon optimale. Elle stagnera en surface et peut bien éroder la terre du potager par ruissellement.

Par conséquent, vous aurez tendance à arroser plus qu’il n’en faut. Vous devez donc ameublir le sol pour apporter la quantité d’eau nécessaire au cycle des légumes.

Installer un système de récupération d’eau de pluie pour arroser votre jardin

L’installation d’un système de récupération d’eau de pluie est une solution judicieuse pour économiser l’eau dans votre jardin. En effet, cette ressource naturelle gratuite et abondante peut être utilisée pour arroser vos plantations sans avoir recours à l’eau potable.

Pour commencer, vous devez choisir un emplacement adéquat pour installer votre dispositif de collecte des eaux pluviales. Optez de préférence pour une surface plane et non abrasive, comme le toit de votre maison ou un abri de jardin. Assurez-vous aussi que cet endroit soit facilement accessible afin d’effectuer les opérations d’entretien nécessaires.

Pensez à bien choisir votre système de collecte des eaux pluviales. Vous aurez besoin d’une gouttière en bon état qui permettra la canalisation des eaux vers un réservoir adapté. Ce dernier peut prendre différentes formes : cuve enterrée, citerne aérienne ou encore tonneau de récupération.

Une fois le système installé, veillez à entretenir régulièrement votre équipement afin qu’il puisse fonctionner correctement et garantir ainsi une utilisation optimale de l’eau récupérée. Nettoyez les gouttières régulièrement pour éviter toute obstruction due aux feuilles mortes ou autres débris végétaux.

Pour utiliser efficacement l’eau collectée, pensez à aménager un réseau d’arrosage adapté dans votre jardin. Utilisez des tuyaux perforés placés au pied des plantations afin que l’eau s’écoule directement près des racines et minimise ainsi les perturbations liées à l’évaporation.

N’oubliez pas de prévoir des dispositifs de filtration et de purification pour garantir la qualité de l’eau récupérée. Les filtres permettront d’éliminer les impuretés tandis que les systèmes de traitement adaptés élimineront les potentielles bactéries ou microorganismes présents dans l’eau.

Installer un système de récupération d’eau pluviale est une solution écologique et économique pour arroser votre jardin tout en préservant notre précieuse ressource qu’est l’eau potable. En prenant soin du matériel et en adoptant des pratiques d’entretien régulières, vous contribuerez activement à la protection de notre environnement.

Limiter l’utilisation de l’eau en utilisant des techniques d’irrigation alternatives comme les micro-asperseurs ou les arroseurs à basse pression

Pour limiter l’utilisation de l’eau dans votre jardin, vous devez utiliser des techniques d’irrigation alternatives qui favorisent une utilisation plus efficace de cette ressource précieuse. Parmi ces techniques, on retrouve les micro-asperseurs et les arroseurs à basse pression.

Les micro-asperseurs sont des dispositifs qui permettent de distribuer l’eau de manière très ciblée aux plantations. Ils fonctionnent en émettant un fin brouillard d’eau au niveau du sol, ce qui limite les perturbations liées à l’évaporation et garantit que l’eau atteigne directement les racines des végétaux. Cette méthode offre un avantage certain en termes d’économie d’eau, car elle évite le gaspillage souvent associé aux systèmes conventionnels.

De même, les arroseurs à basse pression constituent une alternative intéressante pour réduire la consommation d’eau tout en assurant un arrosage efficace. Ces dispositifs fonctionnent avec une pression moins élevée que celle généralement utilisée par les sprinklers traditionnels. En agissant ainsi, ils permettent une distribution plus précise de l’eau sur toute la surface du jardin sans provoquer de ruissellement excessif ou de dispersion inutile.

Il est également important de mentionner qu’il est nécessaire d’adopter quelques bonnes pratiques pour optimiser davantage ces techniques alternatives. Par exemple, il est recommandé

ARTICLES LIÉS