Comment traiter les légumes naturellement ?

Dépositphotos Protégez votre potager naturellement contre les maladies et les ravageurs

A voir aussi : Les astuces écologiques pour le potager

Un article complet sur la protection naturelle de votre potager

Je pense que le jardinier biologique doit développer une sorte de tolérance à la présence de certains pucerons ou d’autres : soi-disant « nocifs ».

Et c’est pour préserver la capacité du potager dans son ensemble à se défendre naturellement.

A découvrir également : Augmenter la récolte de son potager

Protégez votre potager naturellement et biologiquement des attaques de ravageurs et de maladies…

Pour protéger naturellement vos plantes, nous vous conseillons tout d’abord des traitements préventifs avec l’insertion d’insectes auxiliaires par la pose de refuges ou de semis de plantes favorables à la biodiversité . D’autre part, si les attaques de ravageurs ou de maladies végétales sont trop importantes et peuvent gâcher votre récolte future, utilisez les traitements naturels et biologiques éprouvés. Pourtant, nous devons reconnaître ses ennemis !

Protégez naturellement votre potager contre les maladies et les ravageurs :

Pour éviter les contre-attaques de ravageurs pendant le traitement, vous pouvez également mettre des pièges à phéromones (efficaces contre les vers du poireau, la teigne du chou…) ou des pièges colorés attrayants, adaptés à tous les types de ravageurs. Enfin, l’installation d’un voile anti-insectes avec un cerceau sur une ligne végétale convoitée est très efficace et réutilisable comme désiré !

50 conseils bio pour votre jardin

Dépositphotos Chaque jardinier veut utiliser les pesticides et autres traitements chimiques aussi peu que possible. Il sait qu’ils ont un impact négatif sur l’eau et la faune, et surtout dans le potager où les légumes sont destinés à la consommation.

  • Mais comment faites-vous ?
  • Quelles sont les solutions naturelles pour lutter contre les ravageurs et les maladies cryptogamiques ?

La réponse vient de Philippe Ferret : 50 remèdes naturels pour entretenir et protéger vos plantes. Garanti 100% bio !

Le bon choix de plantes

1- Vous trouverez de nombreuses variétés de roses résistantes aux maladies. En particulier, recherchez le label ADR, d’origine allemande comme pour les roses décorosier Opalia et ‘Emera’.2- Les tomates greffées, poivrons, aubergines sont plus chères à acheter, mais elles sont très résistantes aux maladies.3- Les vignes de la série Ampélia (INRA) produisent des fruits sans nécessiter de traitement. Parmi les variétés à choisir en fonction de son climat : ‘Aladin’, ‘Perlin’, ‘Amandin’…

Contre les mauvaises

herbes 4- Pratiquez la « solarisation » en couvrant la surface pour être désherbé avec une bâche en plastique noire en été. Faites de même avec les vieux cartons empilés.5- Utilisez un agent de lutte contre les mauvaises herbes à l’acide pélargonique naturel pour contrôler les mauvaises herbes annuelles.6- Déverser de l’eau de cuisson de la pomme de terre dans vos allées. L’amidon bloque la germination des graines indésirables.7- Déployez du paillis organique ou minéral au pied des plantes d’au moins 5 cm d’épaisseur. Ils gardent la terre fraîche et exempte de mauvaises herbes. 8- Lisez notre fiche de conseils : Deherb naturel

Protégez votre potager naturellement contre les maladies et les ravageurs

Contre les parasites…

9- Contre toutes sortes de chenilles, utiliser une solution de Bacillus thuringiensis (une bactérie naturellement présente dans le sol qui détruit les larves de nombreux insectes. Les insecticides de Bacillus thuringiensis sont sélectifs par rapport à la faune utile, y compris les pollinisateurs) 10- Placez la lavande au pied de vos rosiers pour les protéger de l’herbe. 11- Relâchez les coccinelles au début de la saison avec vos roses. 12- Si vous remarquez une attaque de pucerons, commencez par éliminer eux à laSant un puissant jet d’eau.13- Contre les mouches blanches ou les aleurodes, pot un pied d’ortie sur lequel ils agglutinate14- Contre les rats taupes, étaler la farine de ricin sur les massifs.15- Les mèches régulièrement placées de cheveux en hauteur et limite de propriété empêchent la pénétration et Déprédation.16- Contre les limaces et les escargots, utiliser des pièges à bière, rincer avec le sol, ou des pastilles de Ferramol régulièrement dispersées sur le sol.17- En fixant un anneau en cuivre au sommet des pots hostas, vous les protégerez contre les attaques de gastéropodes gloutoneuses.18- Plantes abris comme les népetas, lavande ou buis qui se comporteront comme des garnisons d’hiver de coccinelles et d’autres insectes alliés prêts à protéger le jardin en bonne jour.19- Attirer la faune auxiliaire du jardin en maintenant un coin sauvage, en posant des nichoirs et en semant une bande de jachère. Cela vous donnera de meilleures récoltes grâce à une fertilisation accrue des cultures et moins de dommages à vos plantes.20 – Faites un hôtel d’insectes pour attirer et garder toute cette faune utile dans votre jardin.

Du potager…

21- Déplacer le pierid loin du chou en plaçant sur les plantes pour protéger la tomate débourgeonnement ou hacher la haie de cèdre. Leur odeur va fuir .22- Les oeillets de l’Inde et d’autres Les tagètes sont très efficaces, par exhalation de leurs racines, pour contrôler les nématodes de tomate. Plantez-le entre les pieds.23- Les coléoptères fuient près du lin bleu ou seront attirés par les plantes piégeantes telles que les aubergines plantées au niveau périphérique.24- Semez l’oignon et la carotte sur la même rangée qui fera peur à leurs prédateurs respectifs.25-Lisez la feuille de conseils sur les plantes compagnons pour savoir quelle plante est bénéfique à Quel autre !26- Utiliser des pièges à glu colorés pour capturer les insectes volants tels que les aleurotes (jaune), les thrips (bleu) ou la mouche d’olive (jaune orange) 27- Pour protéger les semis contre les rayures indésirables des chats, disposer les branches d’élagage des rosiers ou d’autres tiges épineuses sur le sol autour d’eux.28- Pour garder les lapins loin des récoltes, Ceinture les parcelles de ficelle imprégnées d’huile d’os du commerce. À remplacer toutes les 5 à 6 semaines en fonction des précipitations. Prenez des gants pour manipuler ces ficelles. 29-Contre les insectes volants comme la mouche de poireau, la carotte, le pierid de chou, protégez vos cultures avant le début de vols à l’aide d’un voile protecteur.30- Contre la mouche de carotte, disposer dans le sillon et lors de la semence d’un cordon de marc de café.31- Contre les fourmis dans vos semis, jeter près d’un demi-citron, véritable répulsif.32- Le savon noir dilué et le savon de Marseille (150g/l) sont très efficaces contre de nombreux insectes prédateurs : pucers, Les cochenilles, les thrips… 33- Lisez la fiche de conseils sur les maladies courantes dans le potager et trouvez les remèdes organiques dans les feuilles de maladies correspondantes !

Du verger…

34- Attirer les guêpes qui attaquent les fruits mûrs (pommes, poires, prunes) en faisant des pièges (eau embouteillée tronquée et inversée) remplis d’eau avec du sucre ajouté ou de la vieille confiture.35- Fixez un manchon encombré sur le tronc de vos arbres fruitiers pour éviter la montée des fourmis élevant des pucerons, grimpant des chenilles et autres ramper prédateurs .36- Lire des conseils sur les maladies des arbres fruitiers et trouver les remèdes organiques dans les feuilles de maladies correspondantes !

Contre les maladies

37- Utiliser 10% dilué lait de vache entier pour contrôler les différents oïdium poudre.38 – Les huiles de colza sont efficaces contre les germes fongiques et les cochenilles. Appliquez-les sur les arbres fruitiers en hiver.39- Prévenez la fonte des semis en saupoudrant du charbon finement broyé sur la surface des terrines. 40- Utilisez de l’argile (Bentonite ou Montmorillonite) pour contrôler de nombreuses maladies des arbres du verger. Diluer 20 à 50/litres d’eau à pulvériser préventivement sur le jeune feuillage. 41- Le fumier de prêle utilisé comme agent préventif renforce la dureté des parois cellulaires et, en fait, réduit le risque d’infiltration de maladies fongiques42- Lisez la feuille de conseils sur les décoctions, infusions et purines pour connaître toutes leurs applications dans le jardin !

Un bon compost

43- Mélanger délicatement les matériaux verts et carbonés (petit bois) pour une décomposition rapide et homogène. 44- Incorporer régulièrement des feuilles de consoude riches en potasse qui accélèrent la déposition45- Trouvez des conseils sur le compostage pour plus d’informations

Un dopé

étage 46- Utilisez du jus de compost pour dynamiser vos plantes gourmandes : poivrons, tomates, céleri, géraniums… 47- Recueillir le bois fragmenté BRF ou Raméal lors de petites tailles de bois en hiver. Broyez-le et étalez-le sans délai sur vos lits. Il n’y a pas de meilleur concentré d’énergie.48- Incorporer les racines des légumineuses (haricots, pois, haricots) pour profiter de l’azote supplémentaire.49- Évitez de taper le sol de vos lits à tout prix (utilisez des planches). De cette façon, vous encouragerez le travail bénévole de centaines de vers de terre qui aident à modifier et aérer votre précieux terrain.

Notez cet article

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!